7 Mots et expressions alsaciennes à connaitre si tu viens visiter.

Ce n’est pas une liste exhaustive bien entendu, je vous invite en commentaires à ajouter vos mots venant de l’Alsacien pour établir une liste des expressions vivantes venant de l’Alémanique.

La liste a été inspiré par les abonnés de Ici & Là – Alsace croisée avec la quantité d’occurrences disponibles sur Google pour chaque mot ou expressions alsaciennes.

L’orthographe a été vérifiée, si disponible, par le malheureusement disparu dictionnaire bas-alémanique : https://web.archive.org/web/20160403054628/http://culture.alsace.pagesperso-orange.fr/dictionnaire_alsacien.htm

1 – OYÉ une interjection passe partout.

Je n’ai pas trouvé l’étymologie, elle n’a pas l’air utilisé de l’autre côté du Rhin, ni au Sud en Suisse, avis aux experts linguistes du coin pour retrouver son origine.

2 – GOTTVERDAMMI QUE DIEU ME DAMNE, LE GOD DAMMIT DES ALSACIENS

Très populaire dans les cœurs, j’en ai fait un T-shirt humoristique pour la collection alsacienne.

3- SCHLAPPE : PANTOUFLE (TU PEUX REGARDER LA VIDÉO ET T’ABONNEZ JE VAIS EN FAIRE POUR TOUS LES ENDROITS)

4 – UN SCHLUCK : UNE GORGÉE (UN ET PAS UNE ATTENTION)

5 – HOPLÀ GEISS : ALLEZ LA CHÈVRE

Hoplà est particulièrement conservé, le Geiss est en désuétude, à moins que vous me prouviez le contraire en commentaires :).

6 – TOLLWECK : IDIOT, DEMEURÉ

Vous trouverez la 7e expression dans la vidéo 🙂, merci d’avance pour vos abonnements à la chaîne et le soutien pour le développement de ces contenus divertissant.


N’hésitez pas à apporter de l’eau au moulin en ajoutant vos commentaires, tout le monde appréciera vos ajouts.
À bientôt!

Il vous est aussi possible de m’encourager à créer plus de contenu comme celui-ci en m’offrant un petit pourboire, l’équivalent d’un café.

2 comments

  1. Bonjour
    verdami peut s’utiliser seul soit en association
    O verdami
    verdami nor e mol

    de ma jeunesse gotverdami était considéré comme un gros mot.

  2. Bonjour,
    Concernant l’interjection oyé ou plutôt oje, le j se prononçant en allemand comme un i (iote ) et le e comme un é, elle provient certainement de « ô jesus gott » qui dans le dialecte alémanique (celui de la partie méridionale du bassin rhénan ) a été réduite par soucis d’économie des paroles et d’ efficacité. Comme hoppla geiss devenue hoppla, gott verdàmmi devenu verdàmmi…
    Un dialecte a cela de particulier qu’il est avant tout une langue véhiculaire et ne donne pas forcément dans la dentelle ou dans des expressions académiques. C’est d’ailleurs ce qui fait son charme et sa grande diversité. Un langage parfois rude voire cru mais tellement imagé et expressif.
    Cordialement
    Michel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *