Légendes pyrénéennes, 4 figures de la mythologie pyrénéenne : Silvan, Tantugou, Damos blancos…

Habitées depuis des millénaires, sauvages, les Pyrénées recèlent d’un patrimoine mythologique à faire pâlir d’envie le prochain Breton que vous allez rencontrer.

Découverte de 4 figures de la mythologie pyrénéenne

1- TANTUGOU ou SILVAN en Aragon

Homme des bois, Dieu protégeant les récoltes et les troupeaux, Tantugou est un personnage imaginaire dont on retrouve les traces en Comminges et les provinces limitrophes de Bigorre et du Couserans, on le retrouve aussi en Aragon ainsi que, sans nul doute (mon avis personnel) dans le Val d’Aran, vallée occitanophone en Catalogne.

Les Pyrénées comptent de nombreux hommes des bois celui-ci semble un des plus protecteurs, je voulais vous le partager.

2- Le Becuts (Gascon), Tartaro (Basque), d’Ulhart (Comté de Foix)

Les Pyrénées occidentales ont leur cyclope, oui, Ulysse n’a qu’à revenir et bien se tenir. Pas besoin de lire le seigneur des anneaux pour se plonger dans un univers fantastique, les légendes des Pyrénées suffisent.

La structure des contes associés à notre cyclope reprend grosso-modo celle du Cyclope Polyphème de la mythologie grecque.

Ceci étant dit, il est souvent gardien de troupeau de moutons aux cornes d’or attisant ainsi l’envie de la population environnante. Parfois seul, parfois en groupe, parfois décrit en famille, il aime croquer de temps en temps un petit catholique.

Sa forme peut varier mais est tout de même largement cristallisé autour de celle du cyclope.

3- Les Laminak (pays basque)

Les Laminaks bâtisseurs de pont

Apparentés au hados ou fados (fées), gasconnes et languedociennes (des Pyrénées dont les histoires recouvrent des formes identiques), les Laminaks sont les êtres les plus connus de la mythologie basque. Des êtres de la nature, des petits génies à l’apparence humaine.

Ni bons, ni mauvais, les laminaks sont aussi généreux qu’espiègles, gentils ou méchants à l’égard des humains. Ces petits êtres travailleurs officient la nuit, comme les Nains dans la mythologies scandinaves, ils auraient un attrait pour la construction et pour l’or. Ils en stockeraient de bonnes quantités dans certaines grottes et dans leurs maisons. Gardons l’oeil en randonnée, la fortune n’est peut-être pas si loin.

4- Les Damos blancos (gascon et languedocien), les dames blanches en français.

Comment ne pas parler de l’apparition de ces dames, il y a comme une sorte de concentration de ces apparitions dans les Pyrénées, la Vierge Marie à Lourdes en est la plus célèbre, on vient du monde entier (j’y suis allé moi aussi) pour visiter le lieu désormais sacré de ses apparitions.

 Beaucoup de ces apparitions, justement, se sont produites dans ou à proximité de grottes ayant connu un habitat préhistorique, et où étaient relatées des apparitions de damos blancos, dames blanches.

Donc oui si tu viens pas des Pyrénées des légendes sur la dame en blanc, tu en as entendu quand même autour de chez toi c’est sûr, mais les Pyrénées tiennent le haut du pavé en termes, dirais-je, de répertoire et de faits célèbres.

Je ne doute pas que vous aurez des figures de la mythologie pyrénéenne (Les Catalans allez-y gaiement, je vous ai un peu oublié) à ajouter en commentaire et à faire vivre par vos écrits.

Si vous avez aimé cet article, il vous est possible de m’encourager à créer plus de contenus comme celui-ci en m’offrant un petit pourboire, l’équivalent d’un café (bouton ci-dessous). Un grand merci à Philippe d’Ariège qui a été le premier cette semaine à me soutenir dans le projet de blogue, l’article lui est dédié.

Il vous est aussi possible de visiter les t-shirts et souvenirs que je crée pour les communautés pyrénéennes :
Collection basque, Collection béarnaise, Collection bigourdane, Comminges, Ariège et Roussillon.

Pour plus de lecture sur la mythologie pyrénéenne, je vous encourage à lire Olivier de Marliave (Bibliographie disponible sur Amazon), universitaire et gersois parmi les seuls à travailler sur l’imaginaire pyrénéen.

D’ici à mon prochain article, portez vous bien et Adishatz.



Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *